Déjà J 6 de notre voyage, on est complètement déconnecté, on a l'impression d'être parti depuis 1mois et nous devons réfléchir pour savoir quel jour nous sommes... c'est ça les vacances !
Pas de pluie prévue aujourd'hui alors on va s'attaquer à la fameuse traversée par la digue. Ça me stresse un peu cette fameuse ligne droite de 30kms, tout le monde nous dit que c'est long mais on préfère aller voir ce qu'il y a de l'autre côté, alors notre choix est fait, on abandonne l'option qui serait d éviter la traversée et d'aller jusqu'en Allemagne.
Comme d'habitude, on range nos sacoches, on plie la tente et pendant ce temps Rosalie s'occupe d'une petite néerlandaise dans les jeux et Marie fait "copain-copine" avec un chat qu'elle appelera Noirot.
Il est 10h quand on est prêt, on se dit qu'il ne sera pas possible de faire de courses ce matin, et on n'a pas suffisamment de provisions pour un pique-nique alors on prévoit de manger une fois la digue traversée....on grignotera entre 2, pour une fois... Content de ne pas partir trop tard, on perd 30min à chercher mes (nouvelles) lunettes de soleil...donc 1ère prise de tête..."fais attention à tes affaires...tanpis pour toi, tu auras mal aux yeux"...je cherche, je réfléchis, je fouille.... pas moyen de remettre la main dessus. Je demande à la proprio mais elle ne les a pas vues, alors avant mon départ elle m'en offre une paire qu'elle n'utilise pas...je ne peux refuser ses lunettes rouges des années 70 ou 80, ça me donne un look improbable à la "Starsky et Hunch" !! Et évidemment j'ai le droit à un gentil "Tu es obligée de les porter ! "
Départ retardé, forcément...
On bidouille un peu pour rattraper la piste cyclable le long de la digue et ça y est on attaque. Sacrée ligne droite avec 3 arrêts possibles types aire de repos. Mais on pédale bien, Rosalie est tractée par son papa et comme on voit les cyclos arriver de loin, je peux me permettre de rouler à côté de Gary, on papotte, de tout et de rien, de notre voyage en cours et de nos prochains en perspective. Le soleil est au rdv. On fait quelques pauses pour se resucrer un peu et se dégourdir les jambes. Le paysage vaut le coup...le lac d'un côté, la mer de l'autre. On ne croise que des cyclistes en vélo de course et des voyageurs comme nous. Seul point négatif, on longe la voie rapide réservée aux automobilistes, donc c'est très bruyant.
Au final les 30kms sont vite avalés et on promet aux filles que ce midi, pour les féliciter de leur courage et de leur persévérance, on fait péter les frites !! À la sortie immédiate de la digue, on tombe sur une petite baraque type friterie en bordure du parking de la zone de pêche, mais c'est poisson frais, pané et frit au menu... On meurt de faim, c'est trop tentant...un vrai délice qui fera partie de nos nombreux souvenirs. On en profite pour demander conseils concernant les campings environnants. On nous indique celui de Stroe. On pédale une petite dizaine de kms pour s'y rendre dont quelques uns en compagnie des moutons....oui, oui des moutons au travers de notre chemin !
Le camping n'est pas top mais il a le privilège d'avoir un marchand de glace à proximité ! Petite balade sur la digue en fin de journée, le temps de prendre quelques photos avant une petite averse. On se couche en repensant à cette belle journée...on a (presque) roulé sur la mer aujourd'hui !!!