En rou(t)es libres : voyages nature en vélo et en famille

06 août 2017

Bilan

2 semaines après notre retour voici le bilan de ce voyage... Beaucoup de points positifs malgré cette fin brutale après la chûte de Rosalie. Un grand goût d'inachevé, on va repartir, c'est sûr, ici ou ailleurs...

Des enfants bien plus autonomes qu'il y a 3 ans lors de notre dernier voyage et ça, ça change tout !! Plus de couche ni de biberon à gérer. Les filles étaient toujours de bonne humeur, sur leur vélo, au camping ou sous la tente, et elles ont fait preuve d'imagination, avec un petit coup de pouce de leurs parents, pour trouver toute sorte de jeu à faire en roulant. Elles ont beaucoup participé à l'organisation quotidienne (vaisselle, lessive...)

A tous ceux qui nous trouvent courageux, qui en rêvent et qui hésitent, lancez vous. C'est en fait un voyage très simple, qui nécessite certes un peu de préparation sur le matériel à emporter et une réflexion sur les bagages, mais très peu d'organisation. Tout se gère au jour le jour, il faut simplement s'autoriser à lâcher prise et accepter qu'il puisse y avoir de l'imprévu. Vous trouverez toujours un lieu pour vous loger (pas besoin de réservation pour une tente sans électricité), un supermarché pour faire le plein, des occupations pour les enfants, un moyen de vous faire comprendre peu importe votre niveau d'anglais, une pharmacie si besoin, des néerlandais pour vous aider, vous guider, vous conseiller...Mais surtout vous vous sentirez libres, vous découvrirez des lieux magnifiques et ces lieux là n'auront pas la même saveur sur votre vélo. Mais pour ceux qui rêvent de farniente et de "all inclusive", ce n'est pas du tout le voyage qu'il vous faut ... Evidemment cela nécessite d'installer et désintaller le bivouac tous les jours (tente, matelas, sacs de couchage, saccoches...), de faire la lessive au savon de marseille qui séchera sur les vélos, de manger à même le sol à défaut de table à pique nique ou de banc, d'avoir un bronzage de cycliste, de dire adieu au brushing et fer à lisser)...Ce ne sont pas pas vraiment des vacances mais un voyage...

Quelques chiffres et statistiques :

Pays visité = Pays Bas

Durée = 12 jours dont 9 en vélo

Kms parcourus = 270

Crevaisons = 3

Objets perdus = 1 paire de lunette et 1 chaussette

Météo = Vent 1 - Soleil 0

Chûtes = 2 (Rosalie)

Blessures = 1 plaie au genou, de multiples ecchymoses et 1 poignet cassé (toujours pour Rosalie)

Boîtes de sardines consommées = 8 (par maman Claire)

Fous rires = on a arrêté de compter !

Animaux rencontrés = des centaines (moutons, chevaux, vaches, biches, lapins, canards, poules, ânes, moustiques !)

 

Posté par garyetclaire à 18:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 juillet 2017

Etape 10 : Egmond aan Den Hoef - Beverwijk (23 kms)

Nuit reposante dans ce camping très calme. Ce matin nous avons le temps car nous avons programmé une étape plus petite (environ 20 kms) et jusqu'à aujourd'hui, nous atteignons nos objectifs et arrivons toujours sur le lieu visé. Donc nous continuons de longer la côte via les dunes et la réserve naturelle. Le temps est beaucoup plus ensoleillé et le vent est tombé, il nous reste juste une petite brise de côté. Quel plaisir de rouler à travers ces splendides paysages ! Ce midi, le pique-nique aura lieu en pleine dune. Il y a des bancs et des tables tout le long de la piste cyclable et nous ne sommes pas les seuls à avoir pensé à un "déjeuner - nature" !

 

IMG_20170726_134937[1805]

 

On a le temps, on traîne un peu et on reprend les vélos tout en racontant des histoires...on commencera par "Pierre et le loup" qui laissera place à une histoire inventée par papa qui durera une bonne demi-heure...il faut bien les occuper ces petits monstres. Lors d'une pause devant un plan d'eau, Gary en profite pour sortir sa ligne de pêche, on ne mangera pas non plus de poisson ce soir !! On voit beaucoup d'avions décoller car nous approchons d'Amsterdam, puis vers 16h on arrive à Beverwijk. La partie de la ville que nous découvrons en 1er nous semble assez industrielle et on se demande où peut bien se trouver notre camping. On avance...il ne doit pas être loin, entre le numéro 97 et le 42, y'a pas, on va le trouver....mais moi le secteur ne me plait pas. Et puis, Rosalie, qui pédale quelques mètre devant moi, fait une chûte. Elle hurle, je suis juste derrière mais ce n'est pas évident de descendre rapidement de mon vélo avec Marie derrière moi, il faut que je me stabilise et que je mette mes 2 béquilles. J'appelle Gary, heu...je le crie...pendant que Rosalie hurle toujours. Je m'occupe de son genou, la plaie qu'elle s'était faite le 1er jour saigne de nouveau alors on ressort la trousse de secours. Quelques minutes plus tard, des policiers s'arrêtent et nous demandent si nous avons besoin d'appeller les secours. A priori tout va bien aller à part quelques contusions mais juste après leur départ, je trouve que Rosa n'arrive pas à bouger son poignet droit et que ça mériterait bien une petite radio. Mais comment faire ?? Les policiers nous avaient précisé que l'hôpital était assez proche (2 kms). Moi je pense à contacter le 112 mais comment faire avec nos vélos ? Gary ne pourra pas nous rejoindre avec les 3 vélos, les bagages et Marie. Alors on installe Rosa dans le siège de Marie et nous décidons de rejoindre l'hôpital en marchant. Marie s'empare du vélo de sa grande soeur et elle marchera ces 2 kms en poussant un vélo bien trop grand et trop lourd pour elle, une sacré petite soeur !! Une fois arrivés à l'hôpital, Gary reste à l'extérieur pour surveiller nos bagages. Autant on laissait toutes nos affaires le temps de faire quelques courses, autant en pleine ville, pour peut être quelques heures, on ne voulait pas prendre le risque de se faire voler "notre maison itinérante". Finalement, en discutant avec les agents de l'accueil, elles nous prêtent leur pass pour accéder au parking à vélo des employés, parking sécurisé. Gary peut me rejoindre. le temps des examens on cherche une solution pour se loger ce soir, le temps passe vite, il commence à se faire tard. Plusieurs personnes (infirmière, patient...) nous aide à chercher des campings mais on se demande toujours comment s'y rendre avec nos vélos, bagages et un poignet en moins ! Surtout qu'entre temps le diagnostic tombe : fracture incomplète du poignet. Et puis après tout, on ne paie pas des assurances pour ce genre de chose ?? On se fait alors rapartrier chez nos amis près de Zwolle où est stationnée notre voiture (1h30 de route en taxi) et nous décidons de revenir le lendemain pour récupérer nos vélos. Nous prévenons Marjo et André, il est 21 h quand nous arrivons chez eux, ils nous accueillent à bras ouverts..ils sont vraiment extraordinaires.

IMG_20170726_175135[1801]

 

Fin du voyage assez brutalement mais le principal est la santé de Rosa. Elle a quand même assez mal, mais j'ai déjà prévu de revoir notre médecin au retour le lendemain. Et puis nous avons déjà profité de 11 jours extraordinaires, nous reviendrons c'est sûr !

Petit bilan dans quelques jours et j'ajouterai également quelques photos, photos que je ne pouvais envoyer via le téléphone.

Posté par garyetclaire à 21:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]

27 juillet 2017

Etape 9 : Groote Ketten - Egmond aan Den Hoef (36,5 kms)

Après avoir dit aurevoir à nos voisins français qui se demandent vraiment comment on peut réussir à faire rentrer tout notre barda dans quelques sacoches, nous partons avec le soleil. Arrêt obligatoire après 3 kms seulement...crevaison (la 3ème, j'ai oublié de préciser la 2ème, juste après la travrsée de la digue). Nous voilà tous les 4 assis sur une bordure de trottoir, Gary commence à avoir la main, nous on garde le sourire parce qu'on n'a pas les mains dans la graisse comme papa ! Une fois les vélos prêts, on s'attaque aux pistes cyclables qui longent le littoral. Il y a beaucoup de vent ce matin mais nous sommes très chanceux, nous l'avons de dos. Nous croisons de nombreux cyclistes mais nous sommes très à l'écart du trafic routier, nous apprécions ce calme. En début d'après-midi nous rejoignons une réserve naturelle : les plus hautes et larges dunes des Pays-Bas dans une zone boisée (Schoorl).

IMG_20170725_151215[1782]

IMG_20170725_124644[1791]

Même si le ciel est gris, les paysages sont à couper le souffle. Perdus avec nos vélos au beau milieu de cette nature nous nous sentons libres et privilégiés...pourtant nous pédalons et nos petits muscles travaillent. Nous rencontrons des vaches et des chevaux en liberté et nous passons l'après midi à chanter sur nos bécanes !!

IMG_20170725_161929[1792]

Marie apprécie les montées et descentes, elle apprécie tellement qu'elle se penche et manque à plusieurs reprises de nous faire tomber toutes les 2, surtout que ma binôme de fille préfère pédaler dans les descentes et se reposer un peu dans les montées, alors avec le sable et le poids de mon chargement je dois rester concentrée ! Rosalie de son côté s'éclate...plus de 36 kms au compteur au moment de se poser au camping, je suis très fière d'elle. Nous installons notre bivouac dans un "mini-camping" qui n'accueillent habituellement pas de tente mais les proprios ne peuvent résister à notre demande en voyant nos visages fatigués et surout notre petit famille itinérante. Alors ils nous porposent de s'installer dans leur propre jardin, avec trampoline, terrasse couverte avec table et fauteuils...grand luxe ! Nous apprécions ces campings plus petits et plus calmes et  étonnement, les filles aussi...bon ok, la piscine c'est quand même super !

Avant d'aller retrouver notre lit, enfin, nos matelas et sacs de couchage, nous réfléchissons sur la suite de notre voyage : quel parcours emprunter, quels lieux à visiter ? Nous décidons de continuer notre "descente" le long de la côte et de bifurquer vers l'est avant Amsterdam pour rejoindre Monnickendam, l'île de Makken, Edam, Hoorn... Mais après cette première semaine de vélo, nous programmons des sorties plus courtes, nous avons du temps, si on continue à ce rythme nous rentrerons trop vite...autant profiter des vacances hollandaises.

Posté par garyetclaire à 23:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Etape 8 : Repos (0 km !!!)

Hier soir, nous avons décidé de faire une pause et de s'offrir une journée de vacances pendant ce voyage !! Le temps risque d'être pluvieux, le camping est confortable avec sa piscine intérieure et nos voisins français sont très sympas.
Après une petite heure au "club enfant", les filles sont contentes de pouvoir profiter de la piscine et Marie profite de la gentillesse de Paul, notre voisin de 14 ans, pour découvrir les joies du toboggan. Une journée de repos également appréciée par les parents. Marie est un peu frustrée de ne pas avoir son propre vélo et vadrouiller à sa guise dans le camping comme sa grande soeur...depuis le début du voyage elle me répète qu'elle aurait été capable de prendre son vélo et d'avoir des sacoches !!

En soirée, apéro de nouveau offert par nos compatriotes, et comme notre départ est prévu le lendemain, on partage également le repas tous ensemble. En parlant de repas, voici comment s'organisent nos différents repas pendant cette itinérance à vélo. C'est toujours papa Gary qui revêt son tablier de chef quand il s'agit d'utiliser le réchaud, moi je gère le pique nique du midi et le goûter. Donc pour le petit déj, comme à nos habitudes : chocolat chaud et pain (il nous manque le jus d'orange), sauf pour Rosalie qui  a découvert le yaourt avec des céréales type muesli, les hollandais en consomment énormément et notre aînée adore. Pour le midi, on ne sort pas le réchaud alors on se prévoit la plupart du temps des sandwichs, chacun y trouve satisfaction, au menu : toujours des légumes (tomates, champignons...), pain, fromage et pour la viande on alterne entre jambon et jambon, ou charcuterie de temps en temps, yaourts avec des céréales en dessert. Pour le goûter, on se fait plaisir : fruit (melon, fraises, pomme...) et cookies ; et pour le souper : repas chaud composé d'un mélange de légumes revenus à l'huile d'olive (que l'on achète déjà prêts), sucres lents (semoule, riz, pâte ou multi-cérales), +/- viande (saucisses ou jambon, sardines tous les soirs pour moi !!), yaourts. Sans oublier une petite glace de temps en temps !

IMG_20170724_135814[1796]

Pour revenir à la soirée entre français, le repas sera interrompu par la lessive...et oui, je profite de cette pause pour mettre à jour le linge mais ce soir c'est un peu la queue pour utiliser le sèche linge...je rate la fin de soirée entre amis et préfère avoir une belle dispute en anglais avec 5 néerlandais qui pensent me chipper ma place...pas question que je me laisse avoir, ils maudiront les Français toute la soirée...quelle réputation !
Moi je me couche encore un peu énervée, quelle histoire !

Posté par garyetclaire à 22:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juillet 2017

Étape 7 : Stroe - Groote Keeten(33 kms)

Aujourd'hui les prévisions météo ne nous plaisent pas...des averses en perspective surtout à partir de midi. Mais on n'a pas envie de rester dans ce camping, alors, la veille, j'avais profité de la connexion Internet (enfermée dans les sanitaires un petit moment pour utiliser la prise électrique...eh oui, c'est bien beau d'avoir accès au wifi si on n'a plus de batterie !!), donc grâce à Internet, on a "checké" les campings intéressants pour une journée pluvieuse...genre avec piscine couverte. On programme donc un itinéraire de 31kms pour se rendre à Groote Keeten. On fait l'impasse sur l'île de Texel plus au nord, à priori, on ne voit que très peu la mer mais surtout les dunes et on veut éviter la zone industrielle par laquelle on doit passer si on veut s'y rendre.

Très grosse averse au réveil donc petit déjeuner (très léger, puisque notre panier de provisions est vide) au chaud sous la tente, puis le soleil revient ce qui nous permet de plier bagages sans problème. On rigole de voir les enfants en pleine séance de gym qui durera au moins 45 min (toujours sur l'air de "toutoutouyoutou"), les voisins sourient également...on se dit que, finalement, elles ont bien trop de jouets à la maison !
Rosalie est toujours la 1ère d'attaque sur son vélo, bien avant nous. On prend la route plus tôt (9h30), ça tombe bien puisqu'il est prévu de la pluie cet après-midi. Petit arrêt au supermarché assez rapidement, si vous avez bien suivi, la veille on n'a pas pu faire nos courses ! On mange un croissant sur le pouce avant de repartir, on traverse quelques villages sympas et après commence une course contre les nuages gris. Le vent est au rdv et les nuages nous poursuivent. On arrive à passer à travers les averses, qui arrivent avant ou après nous, on le remarque au sol détrempé et on arrive même à faire une rapide pause lunch au sec sur une table à pique-nique (bon c'est vrai, table à pique-nique d'un snack, mais il est fermé ce jour).

IMG_20170723_130308[1809]

Après le repas, les lignes droites reviennent dont une belle ligne de quelques kms vent de face...le paysage est desert, je me demande où sont tous ces habitants en ce dimanche après-midi midi, probablement au coin de la cheminée ! J'encourage Rosa, parce que, vu que c'est difficile pour nous, ça doit l'être autant pour elle, mais nous sommes très fiers d'elle et de Marie (qui pédale tout du long également) et qui ne se plaignent jamais. On se perd un peu dans Groote Keeten pour trouver le camping, sous une petite pluie fine ( fallait pas rêver non plus, on ne pouvait pas toujours échapper à la pluie) et on est heureux de cet endroit, plutôt parc que camping, type Sun ou Centerparc. On s'installe entre 2 averses, puis direction la piscine ! Ça nous fait un bien fou. Les filles sont aux anges et nous on se détend...les muscles. Au retour de la douche, c'est étrange, j'entends Gary parler français...figurez vous que dans cet immense camping, dans une région bien peu connue des Pays Bas, nos voisins sont français ! Petite famille bordelaise, Rosa s'amuse de suite avec Lisa, 10 ans, et nous, nous sommes invités à prendre l'apéro. Qui aurait cru que ce soir, après une journée de vélo bof bof, j'aurais passé la soirée avec un porto, assise dans une chaise ! C'est aussi ça les vacances, le hasard des rencontres...

Posté par garyetclaire à 18:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Étape 6 : Makkum - Stroe (38 kms)

Déjà J 6 de notre voyage, on est complètement déconnecté, on a l'impression d'être parti depuis 1mois et nous devons réfléchir pour savoir quel jour nous sommes... c'est ça les vacances !
Pas de pluie prévue aujourd'hui alors on va s'attaquer à la fameuse traversée par la digue. Ça me stresse un peu cette fameuse ligne droite de 30kms, tout le monde nous dit que c'est long mais on préfère aller voir ce qu'il y a de l'autre côté, alors notre choix est fait, on abandonne l'option qui serait d éviter la traversée et d'aller jusqu'en Allemagne.
Comme d'habitude, on range nos sacoches, on plie la tente et pendant ce temps Rosalie s'occupe d'une petite néerlandaise dans les jeux et Marie fait "copain-copine" avec un chat qu'elle appelera Noirot.
Il est 10h quand on est prêt, on se dit qu'il ne sera pas possible de faire de courses ce matin, et on n'a pas suffisamment de provisions pour un pique-nique alors on prévoit de manger une fois la digue traversée....on grignotera entre 2, pour une fois... Content de ne pas partir trop tard, on perd 30min à chercher mes (nouvelles) lunettes de soleil...donc 1ère prise de tête..."fais attention à tes affaires...tanpis pour toi, tu auras mal aux yeux"...je cherche, je réfléchis, je fouille.... pas moyen de remettre la main dessus. Je demande à la proprio mais elle ne les a pas vues, alors avant mon départ elle m'en offre une paire qu'elle n'utilise pas...je ne peux refuser ses lunettes rouges des années 70 ou 80, ça me donne un look improbable à la "Starsky et Hunch" !! Et évidemment j'ai le droit à un gentil "Tu es obligée de les porter ! "
Départ retardé, forcément...
On bidouille un peu pour rattraper la piste cyclable le long de la digue et ça y est on attaque. Sacrée ligne droite avec 3 arrêts possibles types aire de repos. Mais on pédale bien, Rosalie est tractée par son papa et comme on voit les cyclos arriver de loin, je peux me permettre de rouler à côté de Gary, on papotte, de tout et de rien, de notre voyage en cours et de nos prochains en perspective. Le soleil est au rdv. On fait quelques pauses pour se resucrer un peu et se dégourdir les jambes. Le paysage vaut le coup...le lac d'un côté, la mer de l'autre. On ne croise que des cyclistes en vélo de course et des voyageurs comme nous. Seul point négatif, on longe la voie rapide réservée aux automobilistes, donc c'est très bruyant.
Au final les 30kms sont vite avalés et on promet aux filles que ce midi, pour les féliciter de leur courage et de leur persévérance, on fait péter les frites !! À la sortie immédiate de la digue, on tombe sur une petite baraque type friterie en bordure du parking de la zone de pêche, mais c'est poisson frais, pané et frit au menu... On meurt de faim, c'est trop tentant...un vrai délice qui fera partie de nos nombreux souvenirs. On en profite pour demander conseils concernant les campings environnants. On nous indique celui de Stroe. On pédale une petite dizaine de kms pour s'y rendre dont quelques uns en compagnie des moutons....oui, oui des moutons au travers de notre chemin !
Le camping n'est pas top mais il a le privilège d'avoir un marchand de glace à proximité ! Petite balade sur la digue en fin de journée, le temps de prendre quelques photos avant une petite averse. On se couche en repensant à cette belle journée...on a (presque) roulé sur la mer aujourd'hui !!!

Posté par garyetclaire à 17:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juillet 2017

Étape 5 : Hindeloppen-Makkum (22 kms)

Le vent est tombé dans la nuit et je me réveille tôt (enfin je pense, pas un bruit aux alentours). Mes 3 cyclistes dorment à poings fermés alors je prends mon bouquin que j'avais vite abandonné la veille. Quel plaisir de découvrir le ciel en se levant chaque matin... pour le moment, il est clair et sans nuage, ça annonce une belle journée.
Nous prenons notre petit déjeuner sur la table à pique-nique (mon dos commence à peiner de ces repas pris à même le sol... d'ailleurs, tout monde s'amuse à trouver un banc ou une table à pique-nique pour les repas, et si c'est le cas... alléluia !!)...donc revenons au petit-déj que nous partageons avec un couple de retraités Nantais, eux aussi en voyage en vélos... électriques. Ça fait du bien de parler français.
Pendant notre rangement quotidien les filles sont aux jeux et quand je vais les chercher pour notre rituel pré départ, comprenez pipi, gourdes à remplir et crème solaire, elles sont tranquillement installées avec une vingtaine d'enfants et des animateurs en pleine séance bricolage...quel bonheur les vacances !
On prend la route toujours en direction du Nord mais on n'a pas une très grande étape aujourd'hui. Notre objectif est de traverser la mer via une digue de 30kms en ligne droite mais en surveille la météo...hors de question de s'y lancer sous la pluie ! Alors nous étudions la carte, les différents campings possibles et planifions un plan B. En cas de plus on restera 2 nuits dans le même camping et on fera un aller-retour plus haut pour visiter la ville de Harlingem.
En attendant on roule, il fait beau, le secteur est assez touristique et on s'arrête dans une petite boutique pour acheter des lignes de pêche...À croiser autant de pêcheurs au bord des canaux et de la mer Gary veut initier ses filles à la pêche.
Puis on arrive rapidement à Workum, on est un peu en avance alors on se balade dans la ville à la recherche d'un"supermarket". Contrairement à nos 1ers voyages, on ose s aventurier dans les villes et villages en dehors des pistes balisées...on a confiance en notre anglais (même si on gardera en mémoire quelques fou rires sur nos compétences linguistiques !)... et on demande aux locaux un itinéraire, un conseil pour un camping, un lieu de pique-nique etc
On fait donc nos courses quotidiennes et puis surprise...1ère crevaison...les filles grignotent un morceau de fromage sur le parking et Gary change la chambre à air. On arrive enfin dans un parc pour notre lunch qui se poursuit par des jeux avec d'autres enfants (Marie se voit même offrir une glace par une maman). Elles nous font sourire quand on les entend essayer de parler anglais. Et puis on retrouve la musique (notre enceinte non vérifiée avant notre départ était HS et on a profité de nos courses en ville pour investir !)...alors c'est la fête : on refait les danses de la kermesse, Rosa nous offre un magnifique spectacle sur les titres de Black M et nous on se détend. 2h de pause méridienne, il va quand même falloir penser à poursuivre notre itinéraire !
Allez hop, sur les vélos...on continue de longer la côte, en fait une digue type talus où se promènent des moutons nous séparent de la mer, mais il est possible de monter voir la vue. Après une dizaine de kms, on arrive au camping prévu type camping à la ferme. C'est simple mais confortable. Après notre installation, Gary part avec Marie à la pêche, mais on ne mangera pas de poisson ce soir,et Rosa, quant à elle, à son aise dans ce camping où elle se balade avec son vélo. La soirée est très agréable, le temps est doux.... dernières prévisions météo : soleil pour demain. Tout le monde s'endort vite en se disant que demain on roulera (presque) sur l'eau ! Et quel plaisir d'avoir des enfants heureux de suivre les vacances un peu particulières de leurs parents....

Posté par garyetclaire à 22:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Etape 4 : Hoolbergen - Hindeloopen (28 kms)

Après cette nuit peu reposante, le ciel est couvert mais nous sommes heureux d'être au sec.
Direction le trampoline pour les filles le temps que les parents préparent le déménagement ! On commence à prendre nos marques et on a l'impression d'être plus efficace et donc plus rapide. Tellement rapide que lorsque nous regardons l'heure du décollage matinal, il est déjà 11h30 !
Aujourd'hui la météo annonce quelques averses mais on est confiant... nous roulons dans la campagne le long de la côte direction le Nord, mais il y a du vent alors on préfère reprendre les routes un peu plus dans les terres....et si la météo dit vrai, on arrivera davantage à se mettre à l'abri. Pendant notre halte dans un supermarché, averse....on balance nos courses à la caisse, on cours et on attrape nos vélos pour les mettre sous le porche du magasin... Marie sort tranquillement avec quelques courses, ni vue ni connue la petite voleuse ! Le soleil revient très vite et nous croisons des dizaines d'enfants en vélo qui sortent de l'école (ce n'est pas encore les vacances scolaires dans cette région d'Hollande, d'ailleurs c'est assez calme dans les campings). Tout le pays pédale, le vélo fait partie du quotidien des habitants, on le savait déjà mais c'est toujours aussi impressionnant.
Donc nous repartons quelques kms avant le pique-nique rapide car les nuages redeviennent bien trop noirs à notre goût. On traverse des bosquets, Rosalie découvre un petit coin de paradis au bord d'un lac, la vue y est magnifique, mais pendant ma pause photos... nouvelle averse. On recourt pour se mettre à l'abri sous les arbres cette fois ci. Puis c'est reparti sur les vélos.... effectivement, la météo ne se trompe pas !! On roule, on roule et on roule, avec le vent, pour rattraper le retard du matin.... c'est ça de ne pas regarder l'heure....et puis on chante, on chante et on chante ! Marie ne cesse de pédaler sur son weehoo et Rosa est impressionnante. Même si papa la traque assez souvent, elle pédale en continue et à toujours le sourire... On arrive vers 17h30 dans un immense camping au bord de mer, baignade obligatoire une fois le bivouac installé. Le vent monte, on est obligé de manger à l'abri sous la tente et de mettre quelques piquets supplémentaires pour la nuit. On est nase tous les 4...la lecture sera écourtée ce soir....

Posté par garyetclaire à 10:42 - Commentaires [3] - Permalien [#]

21 juillet 2017

Etape 3 : Kuinre - Hoolbergen (21.50 kms)

On se réveille dans ce camping en forêt qui noius a totement dépaysé. Les prévisions météo  semblent fiables alors on s attend à faire face à des orages en début d'après midi. Le temps est lourd, on se sent moite et la piste cyclable est pareille à la veille....une longue ligne droite le long de la route et le paysage bof bof...
On a chaud et on succombe au Mc Do à l'entrée de la ville de Lemmer... Sympa de manger un steack mais rien de dépaysant : à ne pas refaire ! On réenfourche nos vélos tant bien que mal, Rosa fatigue et Marie s'amuse de répéter "il fait une chaleur à crever"...alors on décide de s'arrêter plus tôt que prévu...de toute façon il faut se dépêcher de s'installer avant l'orage prévu vers 16h... On trouve un mini-camping (typique en Hollande), à la ferme, nous débarquons avec nos 2 enfants, nos vélos et notre accent français, on dénote un peu, avec ses retraités, tous côte à côte sur leur chaise, le trampoline au milieu de la pelouse, trampoline vite accaparé par nos 2 monstres, les seuls enfants du camping ! On passera à travers l'orage....et on passe une superbe après midi détente, enfin presque....balade jusque la plage pour mes "3 enfants" pendant que je m'occupe de la lessive, à la main évidemment. Puis on joue, on fait des cahiers de vacances et je profite de notre 1ere connexion Internet pour mettre quelques messages sur le blog. Rosa à un petit coup de moi en fin d'après midi, elle a la voix cassée, petite sieste dans les bras de maman et on reprend vite de l'énergie.
Par contre, la nuit ne sera pas de tout repos, on ne passera pas 2 fois à travers l'orage.... moi qui ait du mal à trouver le sommeil, j'ai l'impression d'être en plein cœur de l'orage...
Réveil sous un ciel beaucoup moins gris...mais le reste, je le garde pour l'étape 4, soyez patients !
Les journées passent très vite parce qu'on met beaucoup de temps à s'installer (1h environ) et surtout à ranger (1h30)....alors on se dit qu'on se fiche un peu du nombre de kms parcourus, les filles adorent qu'on les laisse plus autonomes sur les campings et on profite de se retrouver et de s'amuser tous les 4...et à les entendre nous répéter "c'est trop bien les vacances, on se dit que c'est réussi" !

Posté par garyetclaire à 19:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 juillet 2017

Étape 2 : BeltSchutsloot - Kuinre (36,5 kms)

On a décidé de ne pas surveiller l'heure, pas un bruit aux alentours, il doit être tôt quand on se lève. Sommeil agité pour Rosalie qui a du revivre sa journée, moi j'ai eu mal au cou avec ce fichu oreiller de voyage...mais les sourires se lisent sur nos visages. On improvise un petit déjeuner (léger) avec des barres de céréales, et on s attaque au rangement de notre maison !! Y en a partout....mais on peut difficilement faire autrement, tout est dans nos 7 sacoches...on dégonfle les matelas, on enroule les sacs de couchage, on plie la tente, on range le linge et la vaisselle...je peux aider Gary parce que les filles jouent....rien de mieux pour Marie qu'une balade sur le porte bagage du vélo de Rosalie ! Elles nous étonnent par leur autonomie...allez hop... départ. Les premiers kms sont magnifiques. La piste cyclable traversant le lac, on a l'impression de rouler sur l'eau...seul bémol, les voitures juste à côté. Moi je me sens beaucoup plus légère (un peu de nourriture en moins dans mes sacoches) et on a réglé la position de mes sacoches, elles ne me gênent plus pour pédaler....je commence à prendre mes marques avec mon vélo.
Pause repas à Vollenhove comme prévu après s'être arrêté pour faire le "plein" en centre ville....un boucher, un marchand de fruits et un boulanger....le pique-nique sera de qualité ce midi ! Il fait chaud aujourd'hui alors on se pause un moment pour recharger nos batteries. L'après midi sera beaucoup moins fun....une grande ligne droite puis une autre ligne droite et enfin une autre ligne droite de plusieurs kms chacune....on longe des champs de pomme de terre, de choux, de carottes et des serres...les voitures sont toujours près de nous, on espère mieux pour les jours à venir. Petite pause dans un parc avec des faons, lapins et autres animaux, on se resucre avec du lait concentré, séance "danse" sur l'air de"Makuba" pour remotiver les troupes puis on attaque la dernière partie....on chante à tue-tête en pédalant, Gary se promet de ne plus me redonner de sucre en entendant ma si belle voix ! Mais cette dernière partie donne lieu à une belle surprise puisque nous arrivons en pleine forêt....un peu seuls au monde...je me demande où on va trouver le camping...on commence à fatiguer et comme tombé du ciel, un panneau "naturecamping on your right" se plante devant nous....petite hésitation devant ce "naturecamping"...ne serait-ce pas un camping pour naturistes ?? Non, ouf... magnifique lieu en pleine forêt, baignade à quelques pas dans un lac....mon dos est ravi de pouvoir s installer sur une table à pique-nique...les filles participent à la vaisselle et à la lessive, Rosa pense pouvoir me battre au jeu des raquettes... raté... Pour la 2ème nuit, le sommeil arrivera toujours aussi vite pour Rosa, beaucoup moins vite pour Marie...
Gary et moi planifions la journée du lendemain en se promettant d'éviter les lignes droites !!!

Posté par garyetclaire à 19:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]