Après cette nuit peu reposante, le ciel est couvert mais nous sommes heureux d'être au sec.
Direction le trampoline pour les filles le temps que les parents préparent le déménagement ! On commence à prendre nos marques et on a l'impression d'être plus efficace et donc plus rapide. Tellement rapide que lorsque nous regardons l'heure du décollage matinal, il est déjà 11h30 !
Aujourd'hui la météo annonce quelques averses mais on est confiant... nous roulons dans la campagne le long de la côte direction le Nord, mais il y a du vent alors on préfère reprendre les routes un peu plus dans les terres....et si la météo dit vrai, on arrivera davantage à se mettre à l'abri. Pendant notre halte dans un supermarché, averse....on balance nos courses à la caisse, on cours et on attrape nos vélos pour les mettre sous le porche du magasin... Marie sort tranquillement avec quelques courses, ni vue ni connue la petite voleuse ! Le soleil revient très vite et nous croisons des dizaines d'enfants en vélo qui sortent de l'école (ce n'est pas encore les vacances scolaires dans cette région d'Hollande, d'ailleurs c'est assez calme dans les campings). Tout le pays pédale, le vélo fait partie du quotidien des habitants, on le savait déjà mais c'est toujours aussi impressionnant.
Donc nous repartons quelques kms avant le pique-nique rapide car les nuages redeviennent bien trop noirs à notre goût. On traverse des bosquets, Rosalie découvre un petit coin de paradis au bord d'un lac, la vue y est magnifique, mais pendant ma pause photos... nouvelle averse. On recourt pour se mettre à l'abri sous les arbres cette fois ci. Puis c'est reparti sur les vélos.... effectivement, la météo ne se trompe pas !! On roule, on roule et on roule, avec le vent, pour rattraper le retard du matin.... c'est ça de ne pas regarder l'heure....et puis on chante, on chante et on chante ! Marie ne cesse de pédaler sur son weehoo et Rosa est impressionnante. Même si papa la traque assez souvent, elle pédale en continue et à toujours le sourire... On arrive vers 17h30 dans un immense camping au bord de mer, baignade obligatoire une fois le bivouac installé. Le vent monte, on est obligé de manger à l'abri sous la tente et de mettre quelques piquets supplémentaires pour la nuit. On est nase tous les 4...la lecture sera écourtée ce soir....