Nuit reposante dans ce camping très calme. Ce matin nous avons le temps car nous avons programmé une étape plus petite (environ 20 kms) et jusqu'à aujourd'hui, nous atteignons nos objectifs et arrivons toujours sur le lieu visé. Donc nous continuons de longer la côte via les dunes et la réserve naturelle. Le temps est beaucoup plus ensoleillé et le vent est tombé, il nous reste juste une petite brise de côté. Quel plaisir de rouler à travers ces splendides paysages ! Ce midi, le pique-nique aura lieu en pleine dune. Il y a des bancs et des tables tout le long de la piste cyclable et nous ne sommes pas les seuls à avoir pensé à un "déjeuner - nature" !

 

IMG_20170726_134937[1805]

 

On a le temps, on traîne un peu et on reprend les vélos tout en racontant des histoires...on commencera par "Pierre et le loup" qui laissera place à une histoire inventée par papa qui durera une bonne demi-heure...il faut bien les occuper ces petits monstres. Lors d'une pause devant un plan d'eau, Gary en profite pour sortir sa ligne de pêche, on ne mangera pas non plus de poisson ce soir !! On voit beaucoup d'avions décoller car nous approchons d'Amsterdam, puis vers 16h on arrive à Beverwijk. La partie de la ville que nous découvrons en 1er nous semble assez industrielle et on se demande où peut bien se trouver notre camping. On avance...il ne doit pas être loin, entre le numéro 97 et le 42, y'a pas, on va le trouver....mais moi le secteur ne me plait pas. Et puis, Rosalie, qui pédale quelques mètre devant moi, fait une chûte. Elle hurle, je suis juste derrière mais ce n'est pas évident de descendre rapidement de mon vélo avec Marie derrière moi, il faut que je me stabilise et que je mette mes 2 béquilles. J'appelle Gary, heu...je le crie...pendant que Rosalie hurle toujours. Je m'occupe de son genou, la plaie qu'elle s'était faite le 1er jour saigne de nouveau alors on ressort la trousse de secours. Quelques minutes plus tard, des policiers s'arrêtent et nous demandent si nous avons besoin d'appeller les secours. A priori tout va bien aller à part quelques contusions mais juste après leur départ, je trouve que Rosa n'arrive pas à bouger son poignet droit et que ça mériterait bien une petite radio. Mais comment faire ?? Les policiers nous avaient précisé que l'hôpital était assez proche (2 kms). Moi je pense à contacter le 112 mais comment faire avec nos vélos ? Gary ne pourra pas nous rejoindre avec les 3 vélos, les bagages et Marie. Alors on installe Rosa dans le siège de Marie et nous décidons de rejoindre l'hôpital en marchant. Marie s'empare du vélo de sa grande soeur et elle marchera ces 2 kms en poussant un vélo bien trop grand et trop lourd pour elle, une sacré petite soeur !! Une fois arrivés à l'hôpital, Gary reste à l'extérieur pour surveiller nos bagages. Autant on laissait toutes nos affaires le temps de faire quelques courses, autant en pleine ville, pour peut être quelques heures, on ne voulait pas prendre le risque de se faire voler "notre maison itinérante". Finalement, en discutant avec les agents de l'accueil, elles nous prêtent leur pass pour accéder au parking à vélo des employés, parking sécurisé. Gary peut me rejoindre. le temps des examens on cherche une solution pour se loger ce soir, le temps passe vite, il commence à se faire tard. Plusieurs personnes (infirmière, patient...) nous aide à chercher des campings mais on se demande toujours comment s'y rendre avec nos vélos, bagages et un poignet en moins ! Surtout qu'entre temps le diagnostic tombe : fracture incomplète du poignet. Et puis après tout, on ne paie pas des assurances pour ce genre de chose ?? On se fait alors rapartrier chez nos amis près de Zwolle où est stationnée notre voiture (1h30 de route en taxi) et nous décidons de revenir le lendemain pour récupérer nos vélos. Nous prévenons Marjo et André, il est 21 h quand nous arrivons chez eux, ils nous accueillent à bras ouverts..ils sont vraiment extraordinaires.

IMG_20170726_175135[1801]

 

Fin du voyage assez brutalement mais le principal est la santé de Rosa. Elle a quand même assez mal, mais j'ai déjà prévu de revoir notre médecin au retour le lendemain. Et puis nous avons déjà profité de 11 jours extraordinaires, nous reviendrons c'est sûr !

Petit bilan dans quelques jours et j'ajouterai également quelques photos, photos que je ne pouvais envoyer via le téléphone.